Programme alphabétisation en partenariat avec CEFA

By June 11, 2008 No Comments

            Le 01 novembre  2007 l’association Al Intilaka a signé un accord de partenariat avec L’ONG Italienne CEFA (Comité Européen pour la Formation et l’Agriculture) pour mener un programme d’alphabétisation dans la région de Souk Sebt. Le programme entre dans le cadre du projet intitulé Renforcement du capital social dans la région de Beni mellal fkih Ben Salah et Souk Sebt mené par le CEFA avec l’appui de l’union européenne.L’AIDECA, partenaire dans le volet social du projet, est sollicitée pour partager son expérience dans le domaine de l’alphabétisation.

         L’exécution de ce programme a été devancée par un diagnostic mené sur le terrain auprès d’associations locales de la région de Souk Sebt. En effet, l’AIDECA  a soutenu l’implication des acteurs de la société civile locaux en vue de permettre une meilleure homogénéité de l’action sociale dans la zone du projet. Le diagnostic a permis de retenir quatre associations pour être partenaires dans le programme d’alphabétisation de quelque 300  femmes.

              Les quatre associations (L’association ELFATH Sidi kriss Lkrazza,L’association SAHWA Oulad bourahmoune.,L’association LAARICH Oulad bouazza.L’association Oulad Fraj) sont certes des associations embryonnaires mais disposent d’un capital humain très important. le choix étant motivé, comme susmentionné , par la prise en charge des associations, une fois renforcées dans le cadre de ce projet, de l’action sociale dans leur propre zone d’intervention et dans l’ensemble de la région. L’alphabétisation pourrait éventuellement constituer une activité de base pour les plans d’action futurs des associations. 

          Pour mener ce programme l’AIDECA a recruté cinq animatrices des cours et un superviseur. Les animatrices ont été choisies sur proposition des associations locales.

          Plusieurs réunions préparatoires ont eu lieu entre l’AIDECA et les différentes parties impliquées dans le projet. Ainsi des rencontres avec des responsables de l’académie régionale de l’enseignement et de la formation de la région de Tadla Azilal et du responsable de l’alphabétisation au niveau de la délégation de l’enseignement de Beni Mellal ont permis d’exposer le projet dans son ensemble et de débattre des modalités de son exécution. Un accord de partenariat a été signé  entre l’AIDECA et l’ATD d’un cóté  et la délégation de l’enseignement de Beni Mellal de l’autre pour asseoir un cadre de travail clair et définir les différentes responsabilités et les engagements de chaque partie.

          Le service d’alphabétisation relevant de la délégation du MEN (Ministère de l’Education Nationale) a ainsi fourni des manuels scolaires (Tome I et II ) et des guides pour les animatrices et s’est engagé a inviter les animatrices et les superviseurs a toutes les sessions de formation qu’il pourrait éventuellement organiser dans le cadre de son calendrier annuel. De leur part les deux associations s’acquitteront de leur tache en conformité avec les programmes officiels et fourniront aux services du MEN toutes les données statistiques sur le programme. Un comité de suivi s’est constitué pour assurer les différentes avancées du projet.

         Les deux associations ont organisé plusieurs séances de formation continue au profit des animatrices sur des modules pédagogiques et thèmes transversaux á l’alphabétisation des adultes.     

        A noter que le programme est financée par le CEFA sur une période de 3 ans. le financement couvre les kits pour bénéficiaires , le matériel pédagogique , les frais de formation continue et les salaires des animatrices et des deux superviseurs.  

        Une première évaluation sommaire du programme s’avère positive et prometteuse. En effet, les bénéficiaires ont accusé une assiduité remarquable durant les cours ce qui a favorisé  l’atteinte des objectifs fonctionnels du programme en matière d’assimilation des savoirs et des savoir-faire.

       Ces réalisations d’étape feront l’objet d’une analyse conjointe en vue de ressortir un programme concerté et participatif pour les deux années á venir.   

 

 

 

Leave a Reply