Rapport sur l’atelier de formation des acteurs et actrices associatifs : “Les Techniques de détection et d’orientation”

By October 1, 2013 No Comments

Date : 21 septembre 2013

Heure : 8h30- 16h

Lieu : maison des jeunes AHMED AL HANSSALI /AFOURER

Les Techniques de détection et d’orientation afourer aideca

L’atelier animé par Mr Abdelhak KAMIME (Expert en matière des droits de l’enfant), a connu la participation de 25(dont 19 associations) participants
et participantes, il avait comme objectif  de permettre aux  personnes formées  d’acquérir  les techniques, les outils et les moyens de
détection et de l’orientation.

Le déroulement de l’Atelier :

Après l’accueil des participants et participantes et après le mot
d’ouverture  présenté  par la chargée du projet Aideca, les travaux
de l’atelier  ont été divisés  en trois phases :

Phase
1
:- le partage des expériences
des associations participantes leur vécu, leur attentes, leurs objectifs,
leurs  zones d’intervention …

Dans
cette phase les participants et les participantes se sont divisés en trois groupes.

Phase
2
: apport théorique sur la
détection et la documentation des violations des droits de l’enfant
.

Dans
cette phase le formateur a mis en place :

Les objectifs et les buts de la documentation

Les méthodes et procédures  de la documentation

Les rapports

Phase 3 : les techniques de détection et d’orientation
en cas de violation des droits de l’enfant et proposition de plan d’action de
suivi de vielle et d’observation des violations des droits de l’enfant
:

Le formateur a cité les techniques de
détection et d’orientation tout en se basant sur des expériences vécus, de même
il avait un partage des expériences par les participants  en matière de
détection des violations des droits des enfants.

Quant au plan d’action, le formateur  a proposé au participants de remplir  un tableau, qui va être  envoyé par email et  qui fait apparaitre les cas détectés par les
associations, après un comité va être formé
d’Aidera, les associations, CNDH et Habitafrica pour diagnostiquer les
cas, faire les priorités et effectuer les évaluations.

Après ces trois phases il avait une évaluation
orale de l’atelier de formation par les participants et les participantes qui
ont montré une satisfaction des matières traitées, et qui ont suggéré la
continuation de ce projet  important et
ses fruits  et  ce qu’il va apporter aux enfants de la région
de TADLA AZILAL.

L’atelier s’est terminé par une pause déjeuner.  

Chargée de projet

Leave a Reply